(c) Keren Rosenbaum / 

Reflex Invisible Score 

STOP-LISTEN-GO! 

ALP - Morocco 2013

Active

Listening

Playground 

Description

« Active Listening Playground – Morocco »

Education, Art & Intégration Sociale

Formations, ateliers, tournage de film

Du 14 au 20 septembre 2013

Ecole Ibn Al Abass, Kenitra

 

COMPOSING COMMUNITY playground inspired by children outdoor games. Commissioned and produced by Musicians without Borders, Danny Felsteiner and Keren Rosenbaum. (Supported of W-ACT)

ACTIVE LISTENING PLAYGROUND, Morocco is a collaboration of @Composing Community and the "ALUMNI - DENKFABRIK" Morocco funded by the GOETHE INSTITUTE Rabat.

 

L’éducation a un potentiel important permettant de placer la jeunesse au cœur du changement social. Les jeunes représentent aujourd’hui plus de la moitié de la population marocaine. Investir dans cette tranche d’âge bénéficiera au développement tant au niveau local qu’à l’échelle nationale.

Tout changement social repose sur l’éducation. Le développement des valeurs de liberté, d’égalité et de solidarité passe essentiellement par l’établissement d’enseignement. L’école a aujourd’hui et plus que jamais besoin de regagner sa crédibilité et de reprendre son rôle d’acteur social, pour une société qui promeut les droits universels.

Agir sur le système éducatif au Maroc aujourd’hui exige une approche innovante, mettant la jeunesse au centre de l’action. L’adhésion des jeunes à ce processus est la clé de son succès. C’est pour cette raison qu’une approche basée sur l’échange ludique et l’exploration du potentiel artistique émerge.

En effet, associer le droit de l’éducation conventionnelle à d’autres formes d’expression par l’intermédiaire d’une éducation artistique est en mesure de mener le jeune à distinguer sa propre volonté, son propre choix. A participer lui-même aux solutions des défis, à être innovateur et à impliquer l’expérience facilement dans sa vie au quotidien hors de l’école. L’art a, en effet, une incidence sur la moralité, il apprend à l’Homme à s’autodéterminer, créer ses propres projets et apporter des idées à la communauté.

 

Dans ce cadre, les ateliers "Active Listening Playground – Morocco", entendent mettre l’art au profit de l’éducation. Combinant apprentissage, créativité et échanges culturels, des ateliers artistiques vont conjuguer dessins, musique et mise en scène pour une manifestation pilote au sein d’une école publique à Kenitra. Vingt professeurs et jeunes animateurs vont être formés et outillés pour encadrer une population de 360 élèves, venant de zones exclues. Les ateliers sont developpé par KEREN ROSENBAUM, compositrice americaine en collaboration avec ISABEL EDDOUKS, musicienne et Cultural & Media Manager.

La durabilité de cette connaissance acquise et sa transmission est une partie intégrale et primordiale du concept. Le projet sera multiplié ensuite dans les autres régions du Maroc, en synergie avec nos partenaires.

Cette initiative autour de l’éducation artistique et culturelle est née dans le cadre d’un Think Tank (« Alumni-Denkfabrik ») qui s’est réuni depuis septembre 2012 mensuellement au Goethe-Institut de Rabat.

 

La première phase pratique de l’initiative va être mise en place au sein de l’école Abdellah Ben Abbass à Kenitra du 12 au 20 septembre 2013, organisé par un groupe de travail de 7 professionnels de divers domaines comme l’éducation, l’histoire de l’art, le management, l’échange interculturel, la programmation culturelle et l’audiovisuel (Layla Triqui, Isabel Eddouks, Ilham Habibi, Isaam Aridal, Dr. Nadia Sabri, Nadine Müseler).

 

Le projet inclus aussi bien l’expertise internationale des Etats Unis, et d’Allemagne que locale en impliquant des pédagogues, formateurs, professeurs, associations, artistes de diverses villes marocaines (Faycal Azizi, Bouchra Cherif Tournier, Laila Moqaddem, Selma Bensouda Koraichi, Hamza El Fasiki, Louay Benaabdelaali, Khalid Hissi, Inasse Karime).

 

L’expérience pilote au Maroc fera également l’objet d’un film documentaire réalisé par la jeune réalisatrice marocaine Layla Triqui, qui témoignera et capturera directement le déroulement des ateliers, les techniques, les réactions et les moments forts afin de constituer ultérieurement un matériel pédagogique exploitable par les jeunes éducateurs à plus large échelle en milieu scolaire.

Le projet est soutenu par le Ministère de l’éducation national de Kenitra.